Équipe

Mise en scène : Soleil Launière

Interprétation : Rasili Botz et Jacques Newashish

Installation scénographique: Eruoma Awashish

Conception éclairage: Gonzalo Soldi

Conception costumes : Fruzsina Lanyi

Conception sonore et direction technique: Marcin Bunar

Direction de production : Cynthia Bouchard-Gosselin

Productrice : Julie Marie Bourgeois

Ce spectacle fait partie de la programmation YÄ’ATA – art Total autochtone (commissaire Guy Sioui Durand) et est présenté à l’occasion de la Semaine vérité et réconciliation

Sous l’asphalte, nos ancêtres les arbres, spectacle extérieur à proximité du shaputuan, côté ouest du Centre sportif

Contribution volontaire. Les profits seront versés au Centre national pour la vérité et réconciliation.

Réservez votre place !

 

Que reste-t-il après la mort ? Pour les arbres, la vie continue. Ils nourrissent le sol de leur savoir séculaire, perpétuant leur mémoire aux vivants. Or, déracinés trop vite, les arbres comme les aînés disparaissent souvent sans pouvoir transmettre leurs connaissances. S’inspirant de ce lien perdu avec les arbres coupés et nos aînés disparus trop vite, l’artiste multidisciplinaire pekuakamilnu originaire de Mashteuiatsh, Soleil Launière crée Meshtitau, il a tout détruit, saccagé sur son passage en langue innue, une ode aux racines et à la guérison. Cette performance nous invite à réparer les liens brisés avec le territoire et les ancêtres.

Immersion au cœur de l’énergie sylvestre qui dort sous la ville, la performance imaginée par Launière crée des ponts entre les mondes. La ville rejoint la nature, la lumière croise l’ombre et la vie se réconcilie avec la mort. Habité par les performeurs Rasili Botz et Jacques Newashish, évoluant autour d’un arbre centenaire reconstitué par l’artiste visuelle Atikamekw Eruoma Awashish, l’espace extérieur du campus de l’UdeS se charge d’énergies multiples et ancestrales. Performance hypnotique suivant la trajectoire du coucher du soleil, Meshtitau scrute l’invisible et fait réapparaître les mondes qui dorment en dessous de l’asphalte.

 

Production AUEN – En Coproduction avec le FTA

Production AUEN a bénéficié de deux résidences de création pour la développement de ce projet, merci au Centre de création O’Vertigo et à Danse Cité.

Remerciements

Le commissaire de YÄ’ATA, Guy Sioui Durand, remercie le Conseil des arts du Canada de son soutien.

En lien avec cet événement

À venir